Désactiver mise à jour automatique WordPress

Utilisant WordPress depuis plus d’une décennie, je peux vous dire que mettre à jour vos plugins ou votre thème dès que sort une nouvelle version n’est pas une bonne pratique.

Dans un précédent article, j’ai expliqué pourquoi je pense qu’il est important d’attendre avant de mettre à jour WordPress (noyau, plugins et thèmes).

Il y a bien sûr quelques exceptions à cela (vulnérabilités de sécurité, bugs, etc.).

Mais vous pouvez vous éviter beaucoup de problèmes en mettant manuellement à jour votre site et ce dans un environnement de test, et ainsi constater que votre site fonctionne correctement (ou pas).

Avec la sortie de WordPress 5.5, il y a une nouvelle option, à droite sur la capture ci-dessous, vous permettant d’activer les mises à jour automatiques des plugins et des thèmes.

Mise a jour automatique WordPress

Si cette option est activée, les mises à jour sont appliquées le jour même où elles sont disponibles. 

C’est une excellente initiative pour “rattraper” les personnes qui ne font jamais de mises à jour, cela ne sera pas idéal pour tout le monde, surtout si les mises à jour sont appliquées le même jour.

Cependant, cela dépend aussi de votre propre flux de travail et de la façon dont vous gérez vos sites.

Dans de nombreux cas, il existe ou devrait exister un processus de test avant de simplement appliquer une nouvelle mise à jour immédiatement.

Autre cas possible, vous gérez des sites pour des clients et vous ne voulez-vous pas du tout que vos clients voient cette option dans le tableau de bord.

Une autre raison de désactiver les mises à jour automatiques (et pas seulement l’interface utilisateur) est qu’elles peuvent causer des problèmes de performance sur votre tableau de bord WordPress, en particulier sur les hébergement WordPress les plus lents.

Vous pourriez être surpris de la fréquence à laquelle les plugins, les thèmes et le core ping vérifient les mises à jour…

Aujourd’hui, je vais vous montrer comment vous pouvez désactiver les mises à jour automatiques, y compris l’option UI, dans les plugins et les thèmes de WordPress, ainsi que dans le noyau.

Pour désactiver la partie interface utilisateur dans le tableau de bord de WordPress pour les mises à jour automatiques des plugins, ajoutez le filtre suivant à votre site. Nous vous recommandons d’utiliser le plugin gratuit Code Snippets. Vous pouvez également l’ajouter au fichier functions.php de votre site.

add_filter( ‘plugins_auto_update_enabled’, ‘__return_false’ ) ;

Comment désactiver les mises à jour automatiques pour les thèmes WordPress

Pour désactiver la partie interface utilisateur dans le tableau de bord de WordPress pour les mises à jour automatiques des thèmes, ajoutez le filtre suivant à votre site. Nous vous recommandons ici aussi d’utiliser le plugin gratuit Code Snippets. Vous pouvez également l’ajouter au fichier functions.php de votre site.

add_filter( ‘themes_auto_update_enabled’, ‘__return_false’ ) ;

Comment désactiver les mises à jour automatiques pour WordPress (noyau)

Par défaut, tous les sites WordPress ont des mises à jour automatiques activées pour les versions de base mineures et les fichiers de traduction.

Désactiver toutes les mises à jour automatiques

Pour désactiver les mises à jour automatiques de WordPress pour chaque aspect de votre site, ajoutez ce qui suit à votre fichier wp-config.php.

Je ne vous recommande pas cette méthode, sauf si vous vous tenez au courant des mises à jour par ailleurs.

define( ‘automatic_updater_disabled’, true ) ;

Désactiver uniquement les mises à jour de base

Certains fournisseurs d’hébergement peuvent mettre à jour le noyau automatiquement après un certain temps.

Si vous voulez éviter cela, vous pouvez ajouter ce qui suit à votre fichier wp-config.php.

define( ‘wp_auto_update_core’, false ) ;

Si vous utilisez un hébergeur WordPress comme WP-Critique, seules les mises à jour mineures (WordPress 5.5.1, 5.5.2, etc.) sont appliquées automatiquement, mais pas le noyau (WordPress 5.5, 5.6, etc.).

C’est l’une des méthodes les plus courantes, car les mises à jour mineures ne sont généralement pas responsables de faire tomber des sites, et vous obtiendrez quand même des correctifs de sécurité.

Vous pouvez ensuite mettre à jour manuellement les versions majeures après avoir utilisé l’environnement de test mis à votre disposition.

Gérer les mises à jour automatiques avec un plugin WordPress

Vous pouvez également gérer les mises à jour des plugins, des thèmes et du noyau avec le plugin gratuit Easy Updates Manager. Vous pouvez modifier les paramètres individuellement pour les plugins et les thèmes. Il est également compatible avec WordPress 5.5, et les liens dans le tableau de bord apparaîtront comme “Géré par le gestionnaire de mises à jour”.

Nous espérons que cela vous aidera à gérer un peu mieux vos mises à jour WordPress !

Encore une fois, cela dépend vraiment de votre flux de travail et de la façon dont vous effectuez déjà les mises à jour.

Si vous avez un site unique à faible trafic et que vous n’avez jamais le temps de mettre à jour vos plugins ou vos thèmes, l’activation des mises à jour automatiques pourrait être utile pour vous.

Si vous êtes une société de maintenance, un développeur ou un utilisateur intensif de WordPress, il serait peut-être plus judicieux de désactiver les mises à jour automatiques pour le noyau, les plugins et les thèmes, ou pour l’un ou l’autre.

Cela vous donne le temps de tester les mises à jour dans un environnement de test, ce qui est une approche plus sûre.